Combien coûte un diamant d’un carat? Quel âge avait Rimbaud?

0
Combien coûte un diamant d'un carat ?)

Une des requêtes les plus répandues sur Google, et une des questions les plus fréquentes sur le diamant portent sur sa valeur : « combien coûte un diamant d’un carat ? », ou « combien vaut un diamant de 5 carats ? »

A part des réponses assez hasardeuses sur des sites non moins suspects, l’internaute ne trouvera en général pas de réponse précise à cette question, pourtant claire et provenant d’une curiosité justifiée.
 

Levons donc ensemble encore un mystère sur le diamant !

 
Premièrement, la raison pour laquelle on ne trouve pas de réponse à cette question, est simplement qu’il n’y en n’a pas : Chaque diamant est unique, et un diamant d’un carat peut ne rien valoir du tout, ou valoir 15,000 euros, et on peut acheter le même diamant à des prix bien différents selon qui on est, où, à qui et quand on l’achète, et surtout dans quelle humeur on se trouve ce jour-là !
 

Posons une question similaire : Combien coûte un appartement de 3 pièces ?

 
Cela dépend où, quand, à quel étage, dans quel état, dans quel quartier, du plan de l’appartement, des travaux de copropriété à prévoir, etc…

Et même avec ces éléments, le prix de vente final dépendra de l’état d’esprit du vendeur, de votre coup de cœur sur le bien, de votre âpreté dans les négociations, et de la présence ou non de votre beau-frère agent immobilier dans les discussions…

Vous l’aurez compris, lorsqu’on parle de biens uniques et de valeur, chaque transaction est une histoire particulière et on ne peut prédire qu’approximativement le prix de vente final d’une pierre.
 

Reprenons les 7 critères de qualité d’un diamant :

 

  • Le poids : il fait varier de manière exponentielle le prix d’un diamant ; un diamant de 2 carats peut valoir 4 fois plus qu’un diamant de 1 carat.
  • La couleur : Les diamants présentent presque tous une teinte jaune, dont l’intensité fait varier fortement la valeur de la pierre.
  • La pureté : Les inclusions généralement présentes dans le diamant font varier sa valeur selon leur nombre, leur taille, leur couleur.
  • La qualité de taille : Les proportions données à la pierre lors de la taille impliquent beaucoup sa brillance, et donc sa valeur.
  • La symétrie : L’alignement des facettes, et leur symétrie, ont également d’importantes conséquences sur l’éclat de la pierre et donc sa valeur.
  • Le poli : La qualité du poli des facettes a également une incidence sur la qualité finale de la pierre.
  • La fluorescence : Les diamants peuvent réagir aux UV en brillant avec une couleur généralement bleue. L’intensité de cette brillance fait varier la valeur de la pierre ; une forte fluorescence fait baisser la valeur d’une pierre.

 
Comme vous voyez, ces nombreux critères, selon leur association, peuvent donner des pierres très différentes, et présentant un intérêt très varié selon le public.

Par exemple, des pierres très teintées mais très pures ne trouveront probablement pas d’acheteur en France, alors qu’en Asie elle se vendra facilement, et plus cher. Les pierres blanches et très incluses ont également plus de succès aux Etats-Unis, où c’est la taille qui compte…
 

Nous citerons néanmoins quelques principes objectifs qui vous permettront de comprendre les valeurs auxquelles vous êtes confrontés :

 

  • Le Rapaport Price List fixe chaque semaine des valeurs par tranches de poids, couleur et pureté qui servent de référence sur le marché. Les diamants sont négociés avec des décotes plus ou moins importantes (jusqu’à 70%) sur ces valeurs selon leurs autres qualités et l’évolution du marché.
  • Les diamants ronds valent environ 50% plus cher que les diamants de formes « fantaisie ».
  • Les diamants de couleur ont des valeurs fluctuantes, mais si le vôtre est rose, bleu, vert ou rouge, vous avez un trésor entre les mains !
  • Lorsque vous achetez un diamant chez un bijoutier, celui-ci ajoute sa marge, son travail et la TVA au prix de la pierre sur le marché de gros. Selon le type de bijou et le prestige du bijoutier, cette marge peut prendre des proportions importantes, avec une valeur de bijoux 2 ou 3 fois au-dessus du prix de vente du diamant.
  • Les certificats GIA sont en général plus reconnus que les autres, donc les diamants qui les accompagnent plus valorisés.
  • Même si vous vous rendez directement chez un diamantaire pour acheter une pierre, il pratiquera avec un particulier des prix différents qu’avec un professionnel.
  • Lorsque vous présentez une pierre au rachat, votre interlocuteur se situe très généralement au niveau du marché de gros, donc nécessairement bien en dessous du prix de vente chez le bijoutier.

 
Enfin, nous ne saurons que trop vous recommander d’être vigilants sur les certificats qui vous sont présentés lors de l’achat d’une pierre : de nombreux pseudo-laboratoires émettent des certificats attestant de qualités très exagérées des diamants.

Seuls les certificats émanant de laboratoires reconnus et sérieux, comme GIA, HRD, IGI, LFG seront reconnus et acceptés sur le marché.

A propos de Yonathan Benhamou
Pas encore de commentaires... Le vôtre?

Qu'en pensez-vous?