La valeur du « faux » parfait : les diamants de synthèse

0
Les diamant de synthèse

Un sac Vuitton, un Van Gogh, et un diamant ont un point commun : ils sont rares et chers, et on cherche à les imiter.

Le comportement humain face à cela est intéressant : on est prêts à déployer un nombre d’efforts considérable pour arriver à reproduire le bien recherché, et en général on y arrive plutôt bien, mais une fois réalisés, ils n’attirent jamais la même convoitise que l’original.

Diamants de synthèse et diamants naturels

Prenons le cas des diamants de synthèse : Les développements des technologies HPHT et CVD ont permis de créer en laboratoire des diamants ayant exactement le même aspect, la même composition, le même éclat et les mêmes qualités que des diamants naturels.

Il est impossible, même pour l’expert averti, de déceler la différence entre un diamant de synthèse sans impuretés et un diamant naturel, à moins d’utiliser des machines complexes de laboratoire.

Aujourd’hui, il devient possible de produire de tels diamants en masse, et de nombreux acteurs se lancent dans les bijoux en « faux » diamants, comme Swarovski qui a récemment investi massivement pour développer une marque dédiée à ceux-ci.

Pourtant, gageons-en, ceux-ci n’auront jamais la même valeur que les « vrais », et le marché des diamants naturels a encore de beaux jours devant lui.

Par exemple, les saphirs ont depuis longtemps la même problématique, sans que cela ne soit autant connu : la majorité des saphirs sur le marché sont traités en les chauffant pour améliorer leur qualité, et ce traitement est invisible. Mais, leurs équivalents non chauffés ont conservé une valeur très nettement supérieure. Pourquoi ? Parce qu’ils sont « vrais ».

En d’autres termes, on aura beau imiter jusqu’à l’indécelable, on ne reproduit finalement que les qualités physiques d’un objet exceptionnel, en passant à côté de toute la symbolique qui fait son attrait, et donc sa valeur.

C’est pour l’expérience Vuitton qu’on paie un sac 900 euros au lieu de 20, pas pour sa couleur ou son motif.

Le diamant naturel porte un mystère, une rareté, et une histoire qui rend son éclat et sa beauté bien plus émouvantes.

Franchement, offririez-vous un faux solitaire et de fausses fleurs à votre fiancée ? Et l’auriez-vous demandée en mariage si elle avait été clonée ?

A propos de Yonathan Benhamou
Pas encore de commentaires... Le vôtre?

Qu'en pensez-vous?