Le diamant dans l’histoire : les grandes dates

Il n’existe pas de date précise de découverte du diamant, mais nous savons qu’il est exploité depuis l’Antiquité par l’Homme. On associe généralement sa découverte avec le territoire Indien, 4000 ans avec JC. 

Au départ, il était utilisé pour fabriquer des objets ou tailler d’autres pierres précieuses, telles que le saphir ou le rubis. En effet, il s’agit du minéral le plus solide connu de l’Homme, son usage n’était donc pas lié à sa beauté. De nos jours, on trouve toujours des usages surprenants des diamants dans l’industrie et notre quotidien.

Au fil du temps, de nombreuses cultures lui apportent un caractère sacré. Il est souvent synonyme de pureté, d’éternité et de protection contre les esprits du mal. 

Ce n’est qu’au IIᵉ siècle qu’on commence à le sertir sur des bijoux. Il s’agissait principalement d’amulettes. Le diamant est peu taillé et poli, car les contemporains craignaient qu’il perde de son pouvoir sacré.  

Jusqu’au XVᵉ siècle, en Europe, seuls les rois pouvaient porter le diamant. Ainsi, on ne le retrouve que dans les bijoux destinés aux hommes. Toutefois, en 1477 cette tradition s’arrête lorsque l’Archiduc Maximilien d’Autriche offre une bague de fiançailles montée d’un diamant à sa bien-aimée, la princesse Marie de Bourgogne. Le diamant devient alors le symbole de l’amour éternel entre deux êtres, avec notamment la bague « solitaire ». Il s’agit d’un bijou mettant en valeur un seul diamant, généralement incolore. 

Vers 1530, le roi de France, François 1er fait importer des diamants d’Inde, première source du commerce de diamant de l’époque. Il débute alors un inventaire des joyaux de la couronne, qui comptait 8 somptueux bijoux. 

François 1er

L’inventaire s’enrichit au XVIIIᵉ siècle durant les règnes de Louis XIV et Louis XV. Le trésor de la couronne française était alors la plus belle collection de diamants d’Europe

Mais les gisements Indiens commençaient à s’épuiser, il fallut donc chercher ailleurs. Les Grandes Découvertes (qui débutent au XVᵉ siècle) ont permis d’en trouver sur le territoire d’Amérique Latine, et notamment au Brésil vers 1725. Les contemporains ont alors assisté à une intense « ruée vers le diamant ». 

Le prix des diamants chute, car il y en avait trop sur le marché. Des innovations ont donc été faites dans son utilisation, notamment dans les milieux de la mode et de la couture. L’usage du diamant n’était plus destiné seulement au bijou, dont la monture était sertie à l’aide de chatons (aussi appelés griffes). Joailliers, lapidaires et couturiers se sont alliés pour créer des habits qui mélangeaient tissus et gemmes.

Les aristocrates et les reines portaient donc des robes cousues avec des diamants et d’autres pierres précieuses, pour briller davantage en société. Tout au long de l’histoire, le diamant a toujours fasciné et suscité l’admiration, à cause de son éclat unique et de sa grande dureté. De nos jours, cette gemme continue à être fortement désirée et à être sacralisée, notamment dû à sa rareté.

Evaluez votre diamant en ligne dès maintenant !
Gratuit et sans engagement

Les diamants les plus exceptionnels

Les explorations de nouvelles terres ont permis la découverte de diamants de taille et de couleur exceptionnelles. En voici certains exemples : 

Les diamants historiques les plus célèbres au monde : Golden Jubilee, Incomparable, Cullinan I, II, III, IV, Tiffany Yellow, Koh-I-Noor, Regent, The Hope, Dresden Green, Briolette des Indes, Wittelsbach…

Cullinan 

Ce diamant brut est le plus gros jamais découvert. C’est en 1905 en Afrique du Sud qu’il fût découvert. De 3106 carats (621,2 grammes), 9 pièces ont été taillées à partir du brut. Le plus gros, nommé Cullinan I, fait 530,20 carats (106,04 grammes). Il est aujourd’hui visible sur le sceptre de la reine d’Angleterre

Il était le plus gros diamant taillé jusqu’en 1985 avec l’arrivée du Golden Jubilée

Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Golden Jubilée 

Son poids brut était de 755 carats (155 grammes) et son poids taillé est de 545,67 carats (109,13 grammes), ce qui fait de lui le plus imposant taillé. De couleur fancy yellow brown, il a été découvert en 1985 en Afrique du Sud. Il a été offert en 1997 au roi Rama IX de Thailande pour les 50 ans de son couronnement. 

Aujourd’hui, il est exposé au Royal Museum de Bangkok. 

L’incomparable 

Découvert en 1980 en République du Congo, sa découverte est attribuée à une petite fille. D’un poids brut de 890 carats (178 grammes) et de 497,78 carats (99,5 grammes) une fois taillé, il est exempt d’incrustations internes. C’est-à-dire qu’il est quasiment pur, ainsi il est noté « Internally Flawless ». 

Hope 

Il s’agit certainement du diamant le plus connu et le plus mystérieux parmi tous ceux découverts. De nombreuses légendes autour de cette gemme lui attribuent un pouvoir maléfique. Il a la réputation d’être maudit, car chacun de ses détenteurs seraient, selon les légendes, morts dans des circonstances douteuses. Cette pierre de 112,5 carats (22,5 grammes), a initialement été rapportée des Indes par Jean-Baptiste Tavernier. Il le venda à Louis XIV, qui le refit tailler à 67,5 carats (13,5 grammes). 

En 1792, le diamant est volé en même temps que les joyaux de la couronne française. Il ne sera retrouvé que 20 ans plus tard en Angleterre. Aujourd’hui il est possible d’admirer sa couleur bleue Fancy Dark au Smithsonian Institute à Washington.  

Faites évaluer votre diamant !
Dans plus de 70 villes en France