Vous avez dit diamant d’investissement ?

0

Investissement diamant

Achat diamant investissement


 

On ne compte plus les publicités qui vous invitent à investir dans ce « nouveau placement » qui peut vous rapporter 8% par an, qui est sûr et original, défiscalisé, et j’en passe.

Ces sociétés vous proposent d’acheter un diamant « certifié » que vous conserverez en vue de le revendre plus cher ultérieurement, ou mieux, d’acheter des parts de diamants indexées sur le « cours » du diamant qui est prétendu augmenter nécessairement, au vu de la demande mondiale croissante.

Ne souriez pas, nombreux sont ceux qui cèdent aux sirènes de ce « brillant » investissement et conservent leur placement en attendant sagement de le revendre plus cher.

En réalité, disons-le clairement, le diamant N’EST PAS un produit d’investissement, c’est un produit de plaisir qu’il ne faut acheter que dans ce seul but.

Les raisons pour cela sont assez simples :

    • Ce placement n’a rien de « nouveau », il était très en vogue à la fin des années 70, et de nombreux acheteurs – ou héritiers d’acheteurs – se retrouvent aujourd’hui très surpris de se voir offrir 40 ans après le tiers de la valeur d’achat du diamant

 

    • Lors de l’achat d’un diamant physique, vous payez en général la TVA en plus du prix du diamant, votre bien perd donc nécessairement 20% de sa valeur et ce, dès son achat puisque vous ne le revendrez pas avec TVA.

 

    • Vous n’avez aucun moyen de vérifier l’alignement du prix d’achat avec le marché actuel, car il n’existe pas de cours public du diamant équivalent à celui de l’or.
      Cela est simplement dû au fait que la qualité d’un diamant est déterminée par la corrélation d’au moins 8 critères (poids, forme, couleur, pureté, qualité de taille, de poli, symétrie et fluorescence). En bref, chaque pierre est unique.
      L’indice Rapaport qui tient lieu de référentiel dans le domaine contient plus de 3000 valeurs différentes, qui peuvent varier hebdomadairement, et n’est accessible qu’aux professionnels. De plus, les pierres sont négociées sur les marchés en pourcentages de réduction par rapport au Rapaport, qui peuvent varier de 0% à 70%, et on ne peut les connaitre qu’en pratiquant ce commerce quotidiennement.

 

    • Seuls quelques laboratoires produisent des certificats réellement fiables sur les qualités d’un diamant. Les diamants d’investissement sont souvent vendus avec des certificats émanant de laboratoires inexistants ou qui exagèrent très largement les qualités du diamant.

 

  • Enfin, et c’est sans doute le plus grand défaut de cet investissement : il n’est pas facilement revendable. Il n’existe pas de marché d’occasion du diamant, et la très grande majorité des bijoutiers ne rachètent pas de diamants.

 

En bref, vous ne gagnerez jamais d’argent en investissant dans le diamant, et vous risquez même d’y perdre une grande partie de l’argent investi.

Chez Value, nous sommes confrontés quotidiennement à des personnes qui souhaitent faire enfin une plus-value en revendant leur « diamant d’investissement » et se retrouvent avec peu d’offres de rachat, toutes bien en deçà de leur prix d’achat, et avec toute la bonne volonté nous ne pouvons en général pas proposer le rachat à valeur égale d’un diamant d’investissement.

C’est un crève-cœur de traiter avec ces personnes qui ont investi de leur épargne personnelle des sommes considérables il y a plusieurs dizaines d’années, et de devoir leur annoncer la vérité : leur investissement ne vaut souvent pas la moitié de sa valeur d’achat.

Les autorités semblent avoir commencé à prendre conscience de l’ampleur du problème. Une réglementation récente impose de devoir être enregistré auprès de l’AMF pour pouvoir proposer l’investissement dans le diamant, mais cela reste insuffisant au regard du caractère essentiellement trompeur de ce placement.

Prudence, donc.

Des questions sur cet article ? N’hésitez pas à nous contacter via notre site internet valuae.com ou par mail à contact@valuae.com

A propos de Yonathan Benhamou
Pas encore de commentaires... Le vôtre?

Qu'en pensez-vous?